B

A

S

I

L

C

M

S

A

N

I

T

A

T

I

S

I

U

C'est à la fin du XIVeme siècle que la parfumerie alcoolique prend date de ses premières véritables eaux de senteurs. Obtenues par macération et distillation des feuilles, fleurs et racines de plantes aromatiques, l'usage de celles-ci restait médicinal. Le Basilic rentrait dans la composition de nombreux philtres d'amour grâce à ses vertus aphrodisiaques. Pourtant considéré comme une plante sorcière, Hildegarde de Bingen ne s'en préoccupait guère lorsqu'elle l'utilisait pour venir en aide aux femmes en couche et qui allaitaient. Dans sa version « parfumerie », Basilicum Sanitatis vient réveiller le petit enfant qui est en nous ! Joueur et pétillant, sa douce note verte et anisée est très appréciée de tous les joyeux lurons, petits ou grands !

Mira Gestorum