Le Thym du Moyen-Age

 

Thymus provient du grec thumon qui signifie « offrande (que l'on

brûle) » et « parfum », à cause de l'odeur agréable que la plante dégage naturellement lorsqu'on la fait brûler.

 

Les Romains, la diffusant en Europe, en faisaient de nombreuses sortes de cosmétiques (eau de toilette parfumant même leurs couches, baume censé retarder le vieillissement) et s'en servaient pour purifier leurs pièces d'habitation.

 

Sous le règne de Charlemagne, le thym était associé au courage. Ce symbole se perpétue, notamment lors des Croisades. Les damoiselles brodaient des abeilles voletant près d'une branche de thym sur les écharpes qu'elles offraient à leur chevalier qui partait trop loin de leur cœur.

 

Les sorcières fabriquaient des philtres d'amour à base de marjolaine, de thym, de verveine et de fleurs de myrte. Dans le langage des fleurs, il est symbole de courage, amour durable, esprit de créativité, dynamisme et résistance physique.

 

L'Eau de Thym du Moyen-Age c'est la splendeur sauvage des collines provençales sous le chant des cigales... Le souffle du mistral balayant la garrigue baignée d'un soleil de plomb.

 

A l'instar de la beauté typique de ces paysages  méditéranéens, c'est une fine senteur aromatique pleine de délicatesse qui s'adresse aux amoureux de la

nature, et  qui laisse derrière elle un sillage doux et raffiné.